Les écrans et les bébés.

Ma pratique professionnelle m’amène à me rendre au domicile des familles quelques jours après la sortie de la maternité.

J’ai constaté que lors de deux visites sur trois la télé est allumée, et la plupart du temps le bébé est dans son berceau, sous la télé.

Cette situation peut sembler tout à fait banale. Lors de mes études j’ai étudié le développement des sens du fœtus. Depuis que j’ai des enfants, je me suis beaucoup informée sur le développement sensoriel et psychomoteur des bébés.  La maternité a renforcé ma sensibilité au bien-être des nourrissons.

Je souhaite partager les connaissances assimilées au fil des années afin que les parents et l’entourage des nourrissons agissent en toute conscience.

Une information difficile à ignorer aujourd’hui :

Les écrans sont nocifs pour les enfants.

Depuis la dernière mise à jour des carnets de santé vous pouvez trouver cette recommandation aux pages 14, 45, 49, 55, 59 et 63.

Vous savez certainement que l’exposition aux écrans entraîne des troubles de l’attention et du développement.

 

Détaillons les troubles attribués à l’exposition aux écrans

 

Les écrans sont responsables des troubles visuels :

La surexposition à la lumière bleue accélère le vieillissement de la cataracte, entraîne une dégénérescence maculaire et accroît la fatigue oculaire. C’est à dire que passer plusieurs heures quotidiennes devant un écran nuit gravement à la qualité de la vision.

Le jeune enfant, en plein développement, est particulièrement vulnérable à ces altérations.

 

Les écrans sont responsables de troubles de l’attachement :

Les échanges de regard entre les parents et le nouveau né dessinent la transformation de l’identité personnelle du bébé, la responsabilité des parents et la séduction mutuelle.

En captant le regard de ses parents le bébé cherche à s’identifier et à exister à travers leurs yeux. Il cherche son point de repère et ce qui représente sa stabilité émotionnelle.

Que se passe-t-il lorsque votre enfant vous regarde les yeux dans les yeux?

Vous ressentez une profonde fierté, un bien être vous envahi et l’envie irrépressible de le prendre dans vos bras et le câliner vous envahi?

C’est normal, c’est la réaction que votre bébé attend de vous en vous regardant. Cette vision déclenche chez vous une forte production d’ocytocine. La survie de l’espèce humaine résulte de ces réactions en chaîne : l’adulte est programmé pour prendre soin du bébé, le bébé est programmé pour attirer l’attention et mettre en action l’adulte.

Lorsque vous êtes occupé sur le téléphone ou la tablette combien de fois avez vous ignoré le contact visuel que  votre enfant cherchait? Dans ces moment l’enfant voit des visages hypnotisés, figés face à un écran.

Connaissez vous les neurones miroir?

Ce sont les neurones qui permettent à l’enfant d’apprendre les codes de la société dans laquelle il évolue. Il observe puis reproduit. Dès le plus jeune âge le bébé apprend à reproduire les expressions du visage en fonction de ce qu’il observe. Il apprend à communiquer en reproduisant ce qu’il voit et entend.

Les seuls moyens de communication du nouveau-né sont: le regard, les cris et les pleurs. Un enfant qui ne trouve pas le regard rassurant d’un adulte l’appellera par des cris puis des pleurs. Si les pleurs ne sont pas entendus l’enfant se résignera, mais ne sera pas moins stressé et angoissé.

Un enfant exposé aux écrans de façon précoce, répétée et prolongée développera des troubles du langage, de la communication et de l’attention.

 

Les écrans sont responsables de troubles auditifs :

Dès le 6eme de grossesse, le fœtus perçoit des bruits venant de l’extérieur de l’environnement de sa mère. Son ouïe se développe jusqu’à la naissance et perdure pendant la petite enfance. Durant le dernier trimestre de grossesse le bébé est capable de distinguer les sons proches, ceux de sa maman, la voix de son père, la musique.

Les bruits de fond nuisent à la compréhension des sons et à l’apprentissage. Imaginez une conversation téléphonique avec un grésillement constant: c’est ce que l’enfant perçoit avec la télévision ou la radio constamment allumée. Privilégiez la musique pour une ambiance sonore calme et apaisante.

 

 

L’exposition aux écrans a un impact sur l’endormissement et la qualité du sommeil.

Nous sommes génétiquement programmés pour réagir à la lumière bleue, elle participe à la régulation de notre cycle circadien (dormir la nuit être actif la journée). Elle nous permet de rester en alerte et attentif aux stimulations qui nous entourent.

C’est pourquoi l’exposition à la lumière bleue à des moments inopportuns perturbe l’endormissement.

Malgré l’endormissement le cerveau continue d’analyser les informations perçues par l’oreille. Pour un sommeil de qualité il faut une stimulation inférieur à 30 dB (OMS). Une conversation à voix chuchotée a un niveau sonore compris entre 25 et 35 dB.

Votre bébé ne doit pas dormir dans une pièce dans laquelle la télé est allumée.

 

Les écrans sont responsables de trouble du comportement et de la concentration :

 

La télé est une source infinie de divertissements, créés pour être regardés. La rapidité des images, le jeu des couleurs et l’intensité de la lumière rend l’écran extrêmement attractif. L’œil est attiré par la source de lumière artificielle. Les stimuli lumineux attirent le regard de l’enfant et entraînent un déficit de l’attention par un effet de stimulation trop importante.

La capacité à se repérer dans l’espace est un réflexe archaïque. Un reflex archaïque est présent à la naissance puis disparaît avant d’être assimilé et de devenir une acquisition. La capacité à trouver d’où provient un bruit, se développe entre 3 et 5 mois. Un environnement constamment bruyant altérera la qualité de cette nouvelle acquisition.

Les fondations de l’acquisition du langage s’installent dès la naissance. Une étude américaine de Muir, Clifton et Clarkson publiée sur  The journal of pediatrics montre qu’il y a une corrélation significative entre le retard de langage et l’exposition aux écrans durant les 24 premiers mois.

 Éteignez la télé quand bébé est présent.

Offrez à vos enfants votre temps.

Noyez vous dans le regard de votre bébé, vous êtes son monde.

Ces moments seront éphémères, extrêmement précieux et infiniment  bénéfiques.

Sources: 

http://www.yapaka.be/texte/texte-la-television-dans-les-maternites-quand-bebe-regarde-maman-qui-regarde-la-tele

http://cododo.free.fr/pratique/pratique.htm

https://www.academie-sciences.fr/pdf/rapport/avis0113.pdf

http://www.bruit.fr/images/stories/pdf/guide-bruit-sante-cidb-2013.pdf

http://www.observatoire-groupeoptic2000.fr

http://www.bruit.fr/images/stories/pdf/grandir-avec-les-sons-cidb-2014.pdf

https://www.jpeds.com/article/S0022-3476(07)00447-7/fulltex

https://opto.ca/fr/health-library/la-lumiere-bleue-est-elle-nocive

https://www.journee-audition.org/l-audition.html
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide qui vous apprendra à gérer " LES PETITS MAUX DU POST-PARTUM"