Entretien avec une puéricultrice de PMI

J’ai rencontré des familles frileuses à l’idée d’emmener leur bébé dans un centre de PMI. J’ai constaté que sa mauvaise réputation est due à la méconnaissance de ses missions.  J’ai décidé de briser les tabous et de vous dévoiler ce qu’est réellement la PMI. Pour cela j’ai demandé à Julie, une puéricultrice en PMI de nous en dire un peu plus sur son travail.

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je suis Julie, infirmière diplômée depuis juillet 2013. J’ai exercé quelques mois au CHU avant d’obtenir le diplôme de puéricultrice en 2014. Je travaille au sein du conseil départemental de la somme depuis janvier 2015.

Peux tu présenter la PMI ?

Le service de protection maternelle et infantile (PMI) est  chargé d’assurer la protection sanitaire de la mère et de l’enfant.

Les professionnels qui travaillent au sein de la PMI sont puéricultrices, médecins, sages-femmes, conseillères conjugal et familial.

On exerce une mission de service publique au sein des MDSI (maison départemental des solidarités et de l’insertion) c’est un service gratuit accessible à toute la population.

Chaque puéricultrice travaille sur un secteur géographique défini. Pour trouver le MDSI dont vous dépendez, tapez MDSI et votre département dans un moteur de recherche.

http://www.somme.fr/mdsi ce lien permet de connaître la MDSI dont vous dépendez si vous habitez dans la Somme.

Pourquoi as tu choisi d’exercer en PMI ?

J’ai choisi de travailler en PMI pour la proximité que l’on a avec les familles, notamment dans le cadre des visites à domicile. Je m’épanouis dans l’écoute et l’échange sans jugement. J’aime apporter conseils, soutien et réassurance aux parents. Le travail en collaboration avec les autres structures est très important et intéressant ( les crèches, les relais assistantes maternelles, les CMP, les CAMSP , le CHU, les maternités, les médecins, les CHRS ,les foyer)

Que fait une puéricultrice de PMI ?

Nos missions sont d’assurer :

les visites à domicile post-natales

Elles sont proposées de manière systématique par toutes les puéricultrices du département. On reçoit le certificat du 8éme jour qui nous informe de la naissance de chaque enfant. Ce sont les cadres de PMI qui récupèrent les certificats dans les maternité. Une proposition de visite à domicile est proposée aux familles par courrier ou par téléphone. Cette visite n’est pas obligatoire, les parents sont libres de la refuser. Parfois ce sont les parents qui nous préviennent directement de leur sortie de la maternité. Lors de ces visites on aborde des sujets variés tels que l’alimentation, le sommeil, le soins d’hygiène, la prévention des accidents domestiques (bébé secoué, mort subite du nourrisson). On pèse également le bébé. On informe sur les modes de garde des enfants et on offre un livre à chaque bébé.

– les consultations infantiles

Elles sont faites sur rendez-vous, en collaboration avec le médecin. Le suivi obligatoire des enfants jusqu’à 6 ans est assuré par la PMI. Ces consultations sont en deux temps. Le premier avec la puéricultrice pour prendre les mensurations, discuter du rythme de l’enfant, de l’éveil, du développement psychomoteur, du sommeil, de l’alimentation. Le second temps avec le médecin pour l’examen clinique et éventuellement faire les vaccins.

Ce service est gratuit et accessible à toute la population.

les agréments des assistantes maternelles et assistantes familiales

les bilans de santé en école maternelle :

C’est un bilan complet et gratuit effectué avec les parents par la puéricultrice et le médecin. On y effectue un dépistage auditif, visuel et bucco-dentaire. On évalue le langage et le développement global ainsi que le bien être de l’enfant ( alimentation, sommeil, rythme, socialisation loisirs)

la protection de l’enfance :

Il s’agit d’évaluer des informations préoccupantes et d’assurer le suivi des familles qui en ont besoin.

En tant que puéricultrice de PMI, qu’apportes-tu aux familles avec lesquelles tu travailles ?

On agit dans le cadre de la prévention et du soutien à la parentalité. Ce service est avant tout là pour prévenir les situations à risque. Cet accompagnement permet d’apporter un soutien, des conseils et une aide aux parents en difficulté. On travaille sur la mise en place d’ateliers sur l’allaitement maternel, le massage des bébés et le portage. Ce sont des outils importants dans le cadre de la prévention primaire.

Lorsque l’on évoque la PMI, les craintes ressenties sont la surveillance des parents, de l’environnement de l’enfant et la peur d’être jugé, qu’en est-il?

Ce sont des a priori que certains ont mais ce n’est pas du tout le cas. Il faut savoir que l’on agit toujours en transparence avec les familles en prenant soin de leur expliquer tout ce que l’on entreprend. Notre mission de protection des enfants peut laisser penser que l’on est dans le contrôle. Nous ne sommes pas dans le jugement, nous sommes là avant tout pour aider les parents qui en ont besoin.

Est ce que la PMI peut retirer un bébé à ses parents ?

Notre mission est de transmettre aux juge des enfants des éléments qui nous paraissent préoccupant si un enfant est en danger physiquement ou psychologiquement. C’est lui qui prend la décision du placement des enfants. L’unique circonstance pour laquelle nous pouvons réaliser un accueil temporaire d’un enfant, c’est lorsque les parents le demande. Dans ce cas seulement nous ne passons pas par le juge des enfants.

A partir de quel âge et pourquoi peut on rencontrer une puéricultrice de PMI ?

Une puéricultrice peut suivre un enfant dès sa naissance. Elle accompagne les parents pour l’alimentation, le suivi du développement psychomoteur, la courbe de poids…

Pourquoi la puéricultrice PMI passe au domicile des nouveaux nés ?

La visite post natale permet de prendre contact avec la famille et leur proposer les services d’accompagnement de la PMI.

Qui peut bénéficier les services de la PMI et combien ça coute ?

La PMI est un service gratuit financé par le département et disponible pour toutes les familles.

Merci beaucoup Julie, de m’avoir consacrer du temps pour répondre à ces questions. 

J’espère que ces informations vous seront utiles n’hésitez à me dire en commentaire si vous avez d’autres questions, à très vite pour un prochain article.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le guide qui vous apprendra à gérer " LES PETITS MAUX DU POST-PARTUM"