Coronavirus, femmes enceintes, allaitement

Le coronavirus vient chambouler nos vies depuis quelques semaines. Nous sommes au cœur de l’épidémie et le pic est à venir. Les informations, les publications pleuvent sur le sujet, certains chiffres font tourner la tête. L’inquiétude grandit et les mesures de précaution s’intensifient. Je fais le point sur les mesures pour les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

 

POURQUOI LES MESURES D’ISOLEMENT SONT DE PLUS EN PLUS STRICTES?

Il peut être difficile de comprendre l’ampleur que prend la prévention autour du covid 19 quand on nous annonce des symptômes d’une “simple grippe”.

Effectivement, la plupart des personnes infectées par le coronavirus auront des symptômes tels que toux sèche, fatigue, fièvre pendant quelques jours et s’en remettront parfaitement. Seulement une “simple grippe” peut être dévastatrice pour les “personnes fragiles” (lien). Les mesures prises servent avant tout à protéger la population générale et en particulier les personnes à fort risque de complication. Ce coronavirus se propage rapidement. Le système de santé ne pourrait pas assurer un service de soin de qualité et convenable si toutes ces personnes se retrouvaient hospitalisées en même temps. Le confinement est donc nécessaire, peut être pas pour vous même mais pour que les contacts limités permettent de ralentir la propagation du coronavirus. #restecheztoi

Un point essentiel, à prendre en compte est que contrairement à la grippe, il n’existe encore aucun traitement ni vaccin pour ce COVID19.

 

LES FEMMES ENCEINTES SONT-ELLES CONSIDÉRÉES COMME PERSONNES FRAGILES?

La grossesse met l’organisme à l’épreuve. Sur de nombreuses pathologies, il est observé une trêve des symptômes (le SEP, l’endométriose, les migraines avec aura..). Il est aussi plus difficile de prendre en charge et de traiter une femme enceinte. Certains parasites vont être nocifs pour le bon développement du fœtus, d’autres vont fragiliser la santé de la future maman.

Concernant le coronavirus, il a été montré qu’il ne traverse pas la barrière placentaire. Les fœtus sont donc hors de danger. Le caractère de fragilité respiratoire provoqué par ce virus amène considérer les femmes au troisième trimestre de grossesse comme personnes fragiles. Les constats sont positifs, les femmes enceintes contaminées n’ont montré aucune complication ni inquiétude pour le moment.

COMMENT ASSURER LE SUIVI DE GROSSESSE DURANT CETTE PÉRIODE?

Les consultations mensuelles de grossesse sont maintenues. Pour vous assurer du maintien des rendez-vous programmés, contactez le professionnel qui vous suit. Si vous souhaitez limiter les déplacement et le contact avec de nombreuses personnes en salle d’attente, pensez à prendre contact avec votre médecin généraliste ou une sage-femme libérale proche de chez vous. http://www.ordre-sages-femmes.fr/annuairesflib/

Les dernières recommandations demandent aux structures d’annuler les consultations non urgentes, les préparations à la naissance et à la parentalité et les rééducations périnéales.

Pensez à vous inscrire sur les plateformes de téléconsultation pour accéder aux conseils et informations au-pré des professionnels spécialisés. La préparation à la naissance et à la parentalité peut être faite à distance.

 

LE CORONAVIRUS ET L’ALLAITEMENT

L’UNICEF, l’OMS, et de nombreux médecins s’accordent sur le fait que ce virus ne justifie pas une interruption de l’allaitement.

source:  https://www.lllfrance.org/vous-informer/actualites/2106-allaitement-et-coronavirus

              http://www.pediatre-online.fr/allaitement/covid-19-mere-malade-poursuivre-lallaitement/

“Toutes les mères vivant dans des régions touchées par le virus ou à risque présentant des symptômes de fièvre, de toux ou de difficultés respiratoires doivent consulter immédiatement un médecin et suivre ses instructions.
Compte tenu des bienfaits de l’allaitement et du rôle insignifiant du lait maternel dans la transmission d’autres virus respiratoires, la mère peut continuer d’allaiter, tout en observant les précautions nécessaires.
Les mères présentant des symptômes, mais qui vont suffisamment bien pour allaiter, doivent porter un masque à proximité de leur enfant (y compris pendant qu’elles le nourrissent), se laver les mains avant et après avoir été contact avec lui (y compris pendant qu’elles le nourrissent) et nettoyer/désinfecter les surfaces contaminées, comme doit le faire toute personne infectée de manière présumée ou confirmée par la COVID-19 et en contact avec d’autres personnes, notamment des enfants.
Les mères trop malades pour allaiter doivent être encouragées à tirer leur lait et à le donner à leur enfant à l’aide d’une coupelle et/ou d’une cuillère propres – tout en observant les mêmes méthodes de prévention de l’infection.”

Prenez soin de vous et de vos proches.

Pour plus d’informations: https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *